Canada (Est)

Parc National du Mont Orford en refuge

C’est sac sur le dos et crampons de montagne aux pieds que nous débutons nos deux jours de randonnée hivernale en autonomie avec nuitée en refuge au parc national du Mont Orford dans les Cantons de l’est (Estrie).

Lac Stukely

La météo n’est pas de notre côté. Le samedi prévoit des températures de 12 degrés avec une jolie fonte des neiges en prime alors que le dimanche le -7 degrés au compteur risque de rendre les sentiers glissants.

Mon amie Laure et moi décidons de faire une première halte au refuge situé à 2 km à pied du centre d’accueil pour repérer les lieux pour la nuit. Le refuge la cabane à sucre nous permet de poser une grosse partie de nos affaires puisque nous avons la chance d’avoir cette fois un casier à disposition.

Qui dit refuge, dit absence d’eau courante et d’électricité. Le refuge est en fait une grande pièce chauffée par un poêle à bois (le bois est mis à disposition) dans laquelle on retrouve des lits superposés avec leur matelas, des tables et des chaises. Des toilettes sèches se trouvent à l’extérieur dans un petit cabanon.

           

Les lits superposés, les tables, le poêle à bois du refuge. Les toilettes sèches sont à l’extérieur, il faut braver la tempête pour accéder au trône.

Quand on part en refuge, il faut donc penser à emmener son eau (ou bien de quoi purifier l’eau de la forêt), son réchaud, sa popote, ses repas mais aussi sa lumière (lampe frontale, bougies, etc.), son cadenas (quand il y a un casier, ce qui n’est pas toujours le cas) et son sac de couchage.

Pour ma part, cette fois j’ai été équipée d’un sac de couchage très petit et compact affiché à 15 degrés que j’ai doublé avec un drap pour ne pas avoir froid. Ma dernière nuit en refuge avait été tellement chaude à cause de la chaleur du poêle à bois que j’avais très mal dormi. J’avais transporté un sac de couchage affiché à 0 degrés dans lequel je n’avais pas mis un pied alors qu’il faisait pourtant -30 degrés à l’extérieur. Le poêle à bois chauffe très bien les pièces et il est difficile de contrôler sa chaleur. Le risque, en revanche, est que le feu s’éteigne la nuit et que personne ne se lève pour le rallumer. Dans ce cas, le sac de couchage grand froid aurait été le bienvenu!

Nous avions pour objectif d’atteindre le sommet du Mont Chauve pour la randonnée du samedi. Nous avions déjà parcouru le chemin à l’automne mais en hiver, les paysages sont tellement différents! Tellement, que nous nous sommes égarées à plusieurs reprises. Les indications « boucle du Mont chauve » nous ont justement fait tourner en rond et nous avons perdu pas mal de temps. La route menant au Centre de service le Cerisier, notre point de départ, est fermée en hiver. Il y a une marche d’approche d’environ 7 km avant d’arriver au début de la randonnée. Sur les 17 km prévus, nous en avions fait 14. Pour cause, les dernières montées du Mont Chauve étant devenues impraticables avec la fonte des neiges. C’est donc un peu frustrées et surtout les pieds complètement mouillés que nous sommes arrivées au refuge pour reprendre des forces et amorcer notre nuit.

 

Le refuge de la cabane à sucre est un immense dortoir de 24 lits superposés. Nous partageons la pièce avec d’autres randonneurs. Comme en camping, nous nous couchons tôt, vers 21h00. À noter que ce refuge comporte deux réchauds à l’extérieur. Inutile donc de transporter le sien!

Le dimanche matin, la température ressemble bien plus à une normale hivernale. La neige molle a gelé et nous voilà contentes avec nos crampons de montagne. Un passage au centre de service le Cerisier nous permet de déposer nos affaires de la nuit avant d’emprunter le sentier des cerfs que nous étions bien décidées à finir! De jolis petits points de vue, le tour d’un lac gelé, des sommets aux arbres enneigés et des descentes dans une forêt à l’allure de printemps.

Nous cumulons 30 km de marche ce week-end. Un beau parcours!

Informations générales

Le mont Orford se trouve à environ 1h30 de route de Montréal. Il est connu pour sa petite station de ski l’hiver. Le départ des randonnées se trouve dans le parc national, à 5 minutes de la station.

Adresse du centre de services Le Cerisier (secteur du Lac-Stukely) :

  • 200, Chemin du Camping, Orford (Québec)  J1X 7A2
  • Location de crampons : environ 8 dollars/jour
  • Réservation pour nuit en refuge : 25,75$ +taxes/personne
  • Frais d’accès quotidien au parc : 8,50 $

À partir du centre de services Le cerisier :

  • Randonnée des cerfs : 13, 5 km, 210 mètres de dénivelé
  • Randonnée du Mont-Chauve : 17 km, 310 mètres de dénivelé
  • Carte des sentiers et réservation des refuges sur le site de la SEPAQ (Société des établissements de plein air du Québec)
Randonnée le sentier des cerfs, autour d’un petit lac

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *