Canada (Ouest)

Lake Moraine, Lake Louise et son trail Plain six glaciers

Notre second arrêt de deux jours dans les rocheuses. Nous avons logé au Lake Louise Campground, un camping entièrement entouré d’une clôture électrique. C’était mon moment The Walking Dead. Les décharges électriques ne sont pas dangereuses pour les humains ou les animaux mais elles aident à tenir à distance les ours des tentes. On se sent un petit peu en sécurité. Un petit peu.

Voici les principaux attraits que nous avons visité pendant deux jours dans cette magnifique région du Parc National de Banff en Alberta :

Lake Moraine (1887 mètres)

Simplement splendide. Un bleu turquoise indescriptible qui encercle des glaciers portant leur chapeau de roche et de neige. Nous avons pique-niqué dans le coin au bord d’un ruisseau sur des tables aménagées. Il y avait beaucoup de monde sur la route et les places pour s’y rendre sont limitées donc allez-y tôt! Une fois sur place, empruntez le petit chemin à gauche d lac qui vous mènera sur un rocher en hauteur pour admirer les reflets de ce lac majestueux. Possibilité de louer un canot. Situé dans la Valley of the ten peaks à 12 km de la ville de Lake Louise. La route est fermée en hiver.

Lake Moraine

Lake Louise (1730 mètres) et la randonnée Plain of six glaciers combinée à Lake Agnes et Lake Mirror

Départ de la randonnée à 7h15 le matin. C’est ce que ça prend pour ne pas être assailli par les hordes de touristes et surtout, pour trouver un stationnement pour l’automobile. Cette randonnée est le coup de cœur de Raphaël.

  • Départ : Lake Louise, suivre le chemin indiqué sur la droite, le long du lac.
  • Sens de la randonnée : Lake Louise, Plain of six glaciers, sommet du Big Beehive, Lake Agnes, Lake Mirror (Il est possible de faire la randonnée dans le sens inverse)
  • Trail : 17 km
  • Durée : 7 h pauses lunch et boisson comprises
  • Randonnée Plain of six glaciers : 11 km A/R, 365 mètres de dénivelé.
  • Randonnée Lake Agnes : 7 km A/R, 385 mètres de dénivelé

La randonnée commence en longeant le Lac Louise. Très joli à voir au matin avec la brume. Nous passons à travers des forêts d’arbres en tout genre, nous traversons des monticules de neige et d’autres de graviers et de roches. Les bâtons s’avèrent utiles.

Nous atteignons la Tea house construite dans le style Suisse. À l’époque, le parc a embauché des guides alpinistes suisses pour gravir les sommets et guider les clients. Certaines montagnes dépassent les 3000 mètres et des alpinistes y ont déjà laissé leur vie. Nous constatons sur des photos exposées à la maison de thé que les six glaciers ont perdu énormément de neige depuis les 100 dernières années. Après une pause boisson, nous poursuivons notre chemin sur 1,2km vers les glaciers. Le chemin est rocailleux. La vue y est impressionnante et on entend très bien la glace craquer à hauteur de ce que les alpinistes appellent le passage de la mort. C’est là que se déclenchent les avalanches du Mont Victoria.

Tea House

Pour regagner le lac Agnès, nous devons repasser par la Tea house et revenir partiellement sur nos pas. Nous décidons de rejoindre le lac en passant par le sommet du mont Big Beehive (2270 mètres) et la montée est abrupte. Ça tire dans les jambes! La vue au sommet est merveilleuse : à droite le lac Louise, une petite flaque turquoise dans cet univers de sapins et de roches, à gauche, le lac Agnès, d’un bleu plus profond. En redescendant vers le Lake Agnes, on rejoint une autre maison de thé, très prisée par les touristes car plus facilement accessible. Le retour se fait en passant par le petit Lake Mirror. C’est heureux mais épuisés que nos regagnons enfin notre auto sur le stationnement.

Lake Agnes
Lake Louise

Petite anecdote:

Nous sommes hallucinés de voir le nombre de vélos qui circulent sur le bord des routes qu’elles soient nationales ou de campagne. En sortant de Calgary, les vélos étaient même sur l’autoroute! Inimaginable pour nous! Attention aux cyclotouristes dans le Parc National par temps de pluie. Nous avons vu certaines chutes effrayantes sur des routes achalandées pourtant limitées à 90 km/h pour les automobilistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *